Persuasion

« Les passions sont les seuls orateurs qui persuadent toujours. Elles sont comme un art de la nature dont les règles sont infaillibles; et l’homme le plus simple qui a de la passion persuade mieux que le plus éloquent qui n’en a point.  »

Maxime de La Rochefoucauld.

La défense

« Si l’on te rapporte qu’un tel dit du mal de toi, ne te défends pas contre ses propos, mais réponds : « C’est qu’il ignorait mes autres défauts ; sans quoi il ne se serait pas borné à ceux-là. » »

De ÉPICTÈTE

Réaction hâtive

                               diffence.jpg 

« De qui dans la vie veut-on se faire aimer ? de ceux qui ne se soucient pas de nous. Il y a des gens qui donneraient deux de leurs meilleurs amis, pour avoir l’amitié d’un homme qui les fuit. Dire du mal de quelqu’un n’est le plus souvent qu’une manière de se plaindre de son indifférence pour nous. Dans le temps que j’étais dans le monde, on me disait qu’il y avait un homme qui marquait toujours de l’aigreur dans ses discours, quand il parlait de moi : je m’avisai tout d’un coup de songer que je le saluais froidement quand je le rencontrais. Je le tiens, dis-je alors en moi-même, cet homme-là veut que je l’aime, il l’a mis dans sa tête, parce qu’il s’est imaginé que je ne l’aimais pas ; et j’avais raison de penser cela, car dès que je l’eus salué d’un air riant, il me marqua tant d’amitié que je n’en savais que faire. Mais, malheureusement, j’en pris pour lui aussi, et cela fit qu’il m’aima toujours bien, mais qu’il ne me fêtait plus. » 

De MARIVAUX

Katie Melua – If You Were A Sailboat

Petite dédicasse à mon amour (ma tendre épousaille)…..

Et tout de suite la traduction :

Si tu étais un voilierSi tu étais un cow-boy je te suivrai à la trace,
Si tu étais un bout de bois je te clouerais au sol.
Si tu étais un voilier je te guiderais jusqu’au rivage.
Si tu étais une rivière je te parcourrais à la nage,
Si tu étais une maison je t’habiterais chaque jour.
Si tu étais un pasteur je commencerais à changer mes habitudes.
 
Parfois je crois au destin,
Mais les chances que nous créons,
Semblent toujours mieux sonner.
Tu relèves le défi de m’aimer,
Je relève le défi de t’aimer.
 
Si j’étais en prison je sais que tu m’aurais immédiatement libéré
Si j’étais un téléphone tu m’aurais fais sonner toute la journée
Si j’étais malheureuse je sais que tu m’aurais chanté de douces chansons
 
Parfois je crois au destin,
Mais les chances que nous créons,
Semblent toujours mieux sonner.
Tu relèves le défi de m’aimer,
Je relève le défi de t’aimer.
 
Si j’avais faim tu me nourrirais
Si j’étais dans le noir tu me guiderais vers la lumière
Si j’étais un livre je sais que tu me lirais chaque nuit
 
Si tu étais un cow-boy je te suivrai à la trace,
Si tu étais un bout de bois je te clouerais au sol.
Si tu étais un voilier je te guiderais jusqu’au rivage.
Si tu étais un voilier je te guiderais jusqu’au rivage.

L’extrême

      grandeur.jpg 

« On ne s’élève que par de grandes vertus ou par de grands crimes, par des talents supérieurs ou par une

stupidité avérée, par une extrême hauteur ou par une extrême bassesse : toujours par les extrêmes. »

De LA BEAUMELLE 

L’impatience

                               limpatience.jpg 

« Il se trouve assez de personnes qui ont du mérite, du courage et de l’ambition et qui roulent dans leur esprit

des pensées générales de s’élever et de rendre leur condition meilleure ; mais il s’en rencontre rarement

qui, après les avoir formées, sachent faire le choix des moyens qui sont propres à l’exécution, et qui ne se

relâchent pas du soin continuel qu’il faut avoir pour les faire réussir, ou, quand ils s’en donnent la peine,

c’est presque toujours à contretemps, et avec trop d’impatience d’en voir le succès. »

De Cardinal de RETZ