Folle passion

« D’abord, il est admis que toutes les passions relèvent de la folie.

On distingue le fou du sage à ce signe que l’un est guidé par la passion, l’autre par la raison.

Aussi les Stoïciens écartent-ils du sage toutes les passions comme autant de maladies ; pourtant ces passions non seulement servent de pilotes à ceux qui se pressent pour atteindre le port de sagesse, mais elles sont aussi là, dans la pratique de la vertu, comme des éperons, des aiguillons, pour encourager à faire le bien. Sénèque, deux fois stoïcien, va protester avec véhémence lui qui défend absolument au sage toute passion.

Mais ce faisant, ce n’est plus un homme qu’il laisse subsister, il crée plutôt une espèce de dieu d’un genre nouveau, qui n’a jamais existé nulle part, et jamais n’existera.

Pour parler plus clairement, il a fabriqué une statue de marbre à l’image de l’homme,stupide et parfaitement étrangère à tout sentiment humain. »

d’ÉRASME

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s