28 février

MORT
Un des plus terrifiants aspects de la mort, pour la plupart des être, est que, soudain, on se retrouve entièrement seul et sans autre forme de soutien que sa propre connaissance spirituelle.  Lorsque celle-ci est forte, on peut faire face efficacement à toutes les circonstances dans lesquelles la mort nous projette ; mais, lorsque celle-ci est faible, notre coeur s’emplit de regrets et l’on comprend alors l’erreur de ne pas avoir visé des buts plus profonds.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s