Utilisez les lois psychologiques de la mémoire

La plus importante des lois mnémoniques, parce qu’elle conditionne la conservation des images, a trait à la vivacité de l’impression et de la sensation

premières.

Vous retenez facilement un spectacle, un fait, une lecture, une notion qui ont suscité une sensation forte. Son acuité peut provenir de l’émotion qui l’accompagneou de l’attention qu’elle nécessite.Si vous n’êtes pas toujours maîtres de la première condition, vous l’êtes de la seconde. Autrement dit vous pouvez accorder la plus grande attention au texte ou ausujet que vous désirez fixer dans votre mémoire.

Cette démarche de l’esprit peut se faire en deux temps: « Quand je lis un livre dont j’ignore la valeur écrit Jules Payot, il se passe en mon attention l’analogue de ce qui se passe dans mes muscles lorsque je franchis un pont de neige douteux sur la crevasse d’un glacier: je n’appuie pas.

Je ne marche pas franchement, délibérément. De même, je lis « du doigt ». De la sorte, la marque laissée dans la mémoire est si faible que quelques heures suffisent à l’effacer.

Parfois même, comme dans la lecture du journal, je ne puis rien retrouver quelques moments après. La plupart des conversations banales, des observations et des lectures sans valeur se dissipent comme du brouillard au soleil.

«J’ai acquis de la sorte une précieuse faculté d’oubli volontaire dont je conseille aux jeunes gens de faire les frais. Il n’y faut que de la volonté et de l’habitude.

Cette faculté donne le privilège de ne rien retenir du premier coup, et, par conséquent, de ne pas être encombré de souvenirs du hasard. Ce que j’entends, ceque je vois, ce que je lis glisse à l’oubli si je ne retiens pas par un acte d’attention redoublé, donc voulu. Je puis lire sans rien retenir quand je n’ai pas accordé ceredoublement.« Pour que je retienne une chose, il faut, maintenant que l’habitude est prise, que je veuille la retenir et que je lui accorde un retour d’attention. Tout ce que je nefixe pas par ce retour volontaire d’attention disparaissant, je fais une immense économie de force nerveuse, car je ne retiens que ce qui m’intéresse, que lesobservations et les expériences de valeur. »L’attention sera facilitée, et, du même coup, l’impression renforcée, par l’établissement de plans, de résumés simples et précis, par l’exécution de schémas, l’examen d’illustrations et de photographies, notamment sur le web, se rapportant au sujet étudié.

Publicités

Une réflexion sur “Utilisez les lois psychologiques de la mémoire

  1. Merci de ce texte ..
    Il résonne en moi d’une manière originale et pourtant si juste .
    Voici quelques années un tri magistral c’est fait en moi au sujet de l’essentiel et de l’accessoire . J’ai tout d’abord pris ce vide comme une erreur à corriger mais peu à peu j’en comprend la profonde signification et les mots que je viens de lire me confortent dans cette direction. Merci .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s