Pour trouver le sommeil

« C’est sans doute l’existence de notre corps, semblable pour nous à un vase où notre spiritualité serait enclose, qui nous induit à supposer que tous nos biens intérieurs, nos joies passées, toutes nos douleurs sont perpétuellement en notre possession. » Marcel Proust

Les philosophies et méthodes de soins orientales (zen, chinoises et ayurvédiques) ont cette particularité de ne pas séparer l’âme et le corps, de considérer l’être humain dans son entier, comme une entité une et indivisible. Les sociétés occidentales, au contraire, ont toujours eu tendance à séparer l’âme et le corps et, par habitude ou réflexe social, nous continuons à les considérer indépendamment et à négliger leur réciprocité : lorsque notre corps nous fait mal, nous oublons que la source de cette souffrance peut être liée à notre état mental; de même, lorsque notre esprit est embrouillé, nous oublions que le corps peut nous aider à lui faire retrouver sa sérénité.

« Je suis corps tout entier et rien d’autre. L’äme n’est qu’un mot désignant une parcelle du corps. » Friedrich Nietzsche

Les premières pensées pratiques et d’utilité immédiate que ce « guide » vous propose visent à vous aider à trouver le sommeil à travers trois méthodes simples qui ont pour dessein de réconcilier le corps et l’esprit: apprendre à écouter son corps, détendre son mental en focalisant son esprit sur les différentes parties de son corps et débrancher la « machine à penser » grâce à la respiration.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s