La véritable mise à l’épreuve de notre compassion

COMPASSION
 
Seule une sensation spontanée de compassion envers les autres peut nous porter à agir en leur faveur.  Néanmoins, la compassion ne survient pas « mécaniquement ».  Un tel sentiment, s’il est sincère, doit grandir peu à peu, être entretenu en chaque individu, reposer sur la conviction de sa propre valeur.  Adopter une attitude aimable est donc une affaire de choix personnel.  Le comportement de chacun dans la vie de tous les jours est, en définitive, la véritable mise à l’épreuve de notre compassion.
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s