Transformer notre coeur

La clé pour transformer notre coeur et notre esprit consiste à comprendre de quelle manière nos pensées et nos émotions « tranvaillent ». Il faut apprendre a idendifier les aspects qui s’opposent dans nos conflits intérieurs. Tout d’abord en comprenant que les pensées et les émotions affligeantes sont destructrices et négatives; ensuite, en essayant de fortifier nos émotions et nos pensées positives, qui sont leurs antidotes. Ainsi, nous réduisons progressivement la force de notre colère, de notre haine.

Calogero & Grand Corps Malade – L’ombre et la lumière

{Grand Corps Malade:}
Eté mil huit cent soixante-huit, quelque part dans l’ Grand Ouest
Il a sauté sur son cheval pour disparaître en un geste
La porte du saloon claque encore ; dehors, le vent fouette la poussière
Lui, il galope vers son sort sans jamais r’garder derrière
Est-ce qu’il cherche ou est-ce qu’il fuit ? Est-il sûr ou incertain ?
Est-ce qu’il tente de rattraper ou d’échapper à son destin ?
A quoi ressemble son avenir ? Une évidence ou un mystère ?
Il se fabrique un empire, il est fait d’ombre ou de lumière

{Calogero:}
De l’ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire ?
Je marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver
De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j’espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

{Grand Corps Malade:}
C’est l’hiver en deux mille huit, quelque part à Paris
J’ai démarré la voiture pour échapper à ce temps pourri
La porte du café tremble encore ; dehors, la pluie fouette le bitume
A chacun sa ruée vers l’or, j’accélère à travers la brume
Puisque mon temps est limité, mes choix doivent être à la hauteur
C’est une course contre la montre ou une course contre la peur
C’est toujours la même chevauchée, on vise la lueur droit devant
Même si cette quête est insensée, je cours pour me sentir vivant

{Calogero:}
De l’ombre ou de la lumière,
Lequel des deux nous éclaire ?
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver
De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j’espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

{Grand Corps Malade:}
On court à travers les siècles, mais c’est toujours la même chevauchée
{Calogero:}
As-tu peur que la route s’achève ?
{Grand Corps Malade:}
Mais cette course est insensée
{Calogero:}
As-tu mis un nom sur toutes les lèvres… les lèvres ?

{Calogero:}
De l’ombre ou de la lumière
Des astres qui nous éclairent
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver
De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps qu’on espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

Un seul bon choix est a prendre …… laquelle pour vous ?

Junior1975 (david)

Les 10 actes positifs et négatifs

Les dix actes positifs : protéger la vie, partager ses biens, abserver une éthique sexuelle, dire la vérité, parler avec bienveillance, proférer des paroles apaisantes, dispenser des conseils utiles, cultiver le contentement, être bienveillant, avoir des vues justes.

Les dix actes négatifs : tuer, voler, pratiquer l’inconduite sexuelle, mentir, semer la discorde, parler rudement, médire, envier, être malveillant, avoir une vue fausses.

Accepter la réaliter

Accepter une approche complexe de la réalité, où toutes les choses et les événements sont perçus comme étroitement reliés les uns les autres, ne signifie pas que nous ne pouvons pas en déduire que les principes éthiques sont irrévocables. Et ce, quand bien même il devient difficile de parler d’absolu hors du contexte religieux.

Au contraire, le concept de « l’origine dépendante » nous contraint à considérer la réalité de la relation de causalité avec un grand sérieux.

Le désir d’apporter le bien-être

Le désir d’apporter le bien-être aux autres peut, bien-sûr, signifier les soulager de leurs douleurs et de leurs souffrances physiques immédiates,mais cela va plus loin. C’est aussi aider les autres à atteindre la libération. Nous devons pour cela commencer par une compréhension exacte de la « libération ». Elle est liée à la compréhesion du vide, parce que le nirvana tel que les enseignements bouddhistes le définissent doit être compris en tant que vide. Ainsi, d’aprés le bouddhisme, sans compréhension du vide il n’est pas réellement possible de comprendre ce qu’est la vraie libération : et sans cela, l’aspiration à atteindre la libération ne pourra jamais s’accomplir.