L’indigestion de Shiosuy‏

Shiosuy s'était retiré du monastère pour trouver la paix 
dans la méditation. Les autres moines l'empêchait de se 
concentrer. 
  
Il s'agenouilla sous un saule, au bord de la rivière. 
Mais bientôt les « flic-floc » des poissons gobant les 
mouches à la surface de l'eau le troublèrent. 
  
Il se concentra de nouveau, en tentant de puiser en son 
fort intérieur la tranquillité qui sied à la méditation. 
Mais il n'y parvint pas, car les oiseaux s'étaient mis à 
chanter dans le saule. 
 
Furieux, Shiosuy se leva et pêcha tous les poissons, 
puis chassa tous les oiseaux avant de les dévorer. 
  
Mal lui en prit, car une indigestion l'empêcha de méditer 
pendant les trois jours qui suivirent son festin. 

  

Avez-vous déjà songé que vos colères ne sont presque 
jamais provoquées par les objets ou les personnes qui vous 
entourent, mais qu'elles ont leur épicentre dans votre esprit ?
  
Fuir ou épancher votre fureur sur un objet ou sur autrui ne 
vous servira à rien : le trouble est dans votre esprit et le 
calme aussi. 


  
« Si tu dois vivre parmi le tumulte, ne lui livre jamais 
ton corps. Garde ton âme calme et retirée. C'est un 
sanctuaire où tu trouveras, quand tu le voudras le bonheur. » 
Alexandra David-Neel
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s