La profonde compassion et la sagesse sont les qualités principales

COMPASSION
La profonde compassion et la sagesse sont les qualités principales du Bouddha.  Même dans les termes les plus quotidiens, plus une personne est intelligente et gagne à être connue, plus elle commande le respect.  De la même façon, plus une personne est compatissante, douce et gentille, plus elle devrait être respectée.  Donc, si vous êtes capable de développer cette intelligence et cet altruisme à leur plus haut niveau, vous êtes vraiment admirable et mérietez d’être respecté. 

Remplir le coeurs humain de compassion

« RELIGION »
« Chacun de nous, à notre manière, peut propager la compassion dans les coeurs des gens.  De nos jours, les civilisations occidentales accordent une grande importance au fait de « remplir » le cerveau humain avec de la connaissance, mais personne ne paraît se soucier de remplir le coeurs humain de compassion.  C’est là le véritable rôle de la religion. »
Du Dalaï-Lama

L’empressement à donner

« GENEROSITE »
« La générosité est une attitude d’empressement à donner, sans la moindre retenue, vos propres possessions, votre corps, vos vertus, etc.  La perfection de la générosité ne réside pas dans lefait de chasser la pauvreté de tous les êtres vivants ; c’est le développement ultime d’une attitude généreuse. »
Du Dalaï-Lama.

La véritable compassion

« COMPASSION »
« La véritable compassion n’est pas juste une réponse émotive, mais un engagement ferme fondé sur la raison.  Par conséquent, une attitude vraiment compatissante envers les autres ne change pas, quand bien même ces derniers se comportent de façon négative.  A travers cet altruisme universel, vous développez un sentiment de responsabilité envers les autres : le souhait de les aider concrètement à surmonter leurs problèmes. »
Du Dalaï-Lama.

Promesse

« On peut promettre des actions, mais non des sentiments, car ceux-ci sont involontaires. Qui promet à quelqu’un de l’aimer toujours, ou de le haïr toujours, ou de lui être toujours fidèle, promet quelque chose qui n’est pas en son pouvoir ; ce qu’il peut bien promettre, ce sont des actions qui, à la vérité, sont ordinairement les conséquences de l’amour, de la haine, de la fidélité, mais qui peuvent aussi provenir d’autres motifs, car a une seule action mènent des chemins et des motifs divers. »

de Friedrich NIETZSCHE