Zen le 16 Juin

Gérer son énergie

Au travail ou chez vous, si vous vous sentez oppressé,

  • Mettez-vous debout, les pieds légèrement écartés.
  • Levez les bras au ciel et étirez-vous quelques secondes sans forcer.
  • Laissez tomber les bras et respirez profondément.
  • Puis massez le muscle trapèze gauche (la région située en haut du dos entre le cou et l’épaule) avec la main droite.
  • N’hésitez pas à “pétrir” cette région.
  • Puis procédez de la même façon pour le trapèze droit avec la main gauche.

Utilisez cette technique très simple le plus souvent possible pendant les périodes “lourdes”.

Zen le W-E du 13 et 14 Juin

Être le calme

Avez vous déjà pris le temps de déguster le silence comme on déguste un carré de chocolat?

Ce soir, dix minutes avent de vous coucher, tentez cette expérience: éteignez télé, radio et autres appareils bruyants, qu’ils fassent de la musique ou non. Tamisez la lumière et asseyez-vous confortablement mais sans vous avachir. Goûtez au silence de la nuit. Très rapidement, vous vous apercevrez que le silence est vivant et vous sentirez s’installer en vous un véritable sentiment de calme intérieur.

Zen le 15 Mai

Être le calme

Aujourd’hui, prenez 10 minutes pour travailler votre voix.

Debout, jambes légèrement écartées, bien en appui sur vos pieds, bras ballants, fermez les yeux. Faites une respiration lente, profonde et “circulaire” et cherchez votre son “naturel” (référez-vous à l’exercice de voix du 25 janvier). Pensez à bien détendre la mâchoire inférieure.

Puis chantez chacune de ces syllabes à chaque expiration:

LA-LE-LI-LO-LU-Lé-LOU.

Articulez bien chaque “L” et laissez résonner chaque voyelle pendant toute la durée de l’expiration.

Faites cette série 10 fois.

Zen le 1er Mai

Être le calme

Appliquez aujourd’hui le principe du Kaizen (le petit pas qui permet d’aller très loin).

Choisissez un exercice simple de détente, de relaxation ou une petite technique antistress qui vous a plu depuis le début de l’année. Pratiquez-le une fois par heure pendant une minute.

Zen le 10 Avril

Être le calme

Testez cet exercice simple d’autohypnose pour vous destresser:

  • Posez et allumez une bougie sur une table, le bord d’une étagère.
  • Installez une chaise à environ 3 ou 4 mètres.
  • Asseyez-vous confortablement. Posez vos mains sur vos genoux, respirez lentement et profondément.
  • regardez la flamme de la bougie pendant toute la durée de l’exercice.
  • Mentalement, notez six choses diifférente que vous pouvez voir autour de vous sans bouger la tête (en utilisant votre vision périphérique).
  • Concentrez-vous ensuite sur six bruits différents que vous pouvez entendre.
  • Notez ensuite mentalement cinq choses que vous pouvez voir, puis cinq bruits que vous pouvez entendre.
  • Puis  quatre… Puis trois… Puis deux…

Zen le W-E du 28 Février et du 1er Mars

Être le calme

Au supermarché, la caissière est lente et les clients précédents traînent.

Situation typique où l’on peut sentir monter l’impatience, le stress, l’énervement. pour rester zen, concetrez-vous sur votre respiration et sur votre posture un moment. Fermez-les yeux et respirez lentement, profondément, tout en massant votre plexus solaire en gestes circulaires avec la paume de la main pour vous recentrer sur vous-même. Puis ouvrez les yeux et observez les moindres détails de ce qui vous entoure pour focaliser votre attention et votre esprit. Vous pouvez aussi observer comment les personnes qui vous précèdent rangent leurs affaires et se comportent avec la caissière. Mais ne jugez pas. Lorsque vient votre tour, vous serez automatiquement présent à vous-même et calme!

Vers le calme

CALME
Voilà ce que nous éprouvons lorsque nous cheminons vers le calme mental.  La première étape est la ‘fixation de l’esprit’ : elle consiste à orienter l’esprit vers l’objet de la méditation.  La deuxième étape est la ‘fixation continue’.  On l’atteint lorsqu’on parvient à fixer sa pensée sur l’objet de façon continue.  La troisième étape est la ‘refixation’ : en prenant conscience que l’esprit se disperse et en fixant de nouveau la pensée sur l’objet, on parvient à rester concentré sur l’objet les deux tiers du temps. La quatrième étape est celle de la ‘fixation stricte’.  Elle est atteinte lorsqu’on a réussi à mieux utiliser les antidotes contre le laisser-aller et l’excitation.  En s’attaquant à la paresse insidieuse et à l’excitation, puis en en triomphant, on atteint la cinquième (‘discipline de l’esprit’), la sixième (‘pacification’), la septième (‘pacification totale’), le huitième (‘unicité de la visée’) et enfin la neuvième étape (‘réalisation de l’équilibre’).