Je vais t’aimer

Voici mon ressenti envers mon épouse… malgré tout ce qui a fait que… Je t’aime sabrina

A faire pâlir tous les Marquis de Sade,
A faire rougir les putains de la rade,
A faire crier grâce à tous les échos,
A faire trembler les murs de Jéricho,
Je vais t’aimer.

A faire flamber des enfers dans tes yeux,
A faire jurer tous les tonnerres de Dieu,
A faire dresser tes seins et tous les Saints,
A faire prier et supplier nos mains,
Je vais t’aimer.

Je vais t’aimer
Comme on ne t’a jamais aimée.
Je vais t’aimer
Plus loin que tes rêves ont imaginé.
Je vais t’aimer. Je vais t’aimer.

Je vais t’aimer
Comme personne n’a osé t’aimer.
Je vais t’aimer
Comme j’aurai tellement aimé être aimé.
Je vais t’aimer. Je vais t’aimer.

A faire vieillir, à faire blanchir la nuit,
A faire brûler la lumière jusqu’au jour,
A la passion et jusqu’à la folie,
Je vais t’aimer, je vais t’aimer d’amour.

A faire cerner à faire fermer nos yeux,
A faire souffrir à faire mourir nos corps,
A faire voler nos âmes aux septièmes cieux,
A se croire morts et faire l’amour encore,
Je vais t’aimer.

Je vais t’aimer
Comme on ne t’a jamais aimée.
Je vais t’aimer
Plus loin que tes rêves ont imaginé.
Je vais t’aimer. Je vais t’aimer.

Je vais t’aimer
Comme personne n’a osé t’aimer.
Je vais t’aimer
Comme j’aurai tellement aimé être aimé.
Je vais t’aimer. Je vais t’aimer.

Et oui n’aillons pas peur d’avouer ce qui est inavouable…

Merci au lecteur, car grâce à eux je n’ai pas peur de m’ouvrir complètement afin de me partager entièrement.

David

Le jeune jardinier‏

Un jour, le dirigeant d’une grande société engage un jardinier indépendant. Mais alors que ce dernier arrive chez lui, le patron s’aperçoit qu’il a fait appel à un adolescent à peine âgé de 15 ans.
Peu importe se dit-il, maintenant qu’il est là, il faut bien qu’il travaille. Quand le garçon a terminé, il demande au propriétaire l’autorisation depasser un petit coup de fil.
Par mégarde, le dirigeant surprend la conversation de son jeune jardinier… Le garçon s’entretient avec une femme : – vous avez besoin d’un jardinier ? – Non, j’en ai déjà un.
Mais moi, en plus de faire le jardin, je ramasse les déchets, souligne le garçon – C’est tout à fait normal, mon jardinier aussi fait cela, répond la femme – Je lubrifie tous les outils à la fin de mon service, ajoute l’adolescent – Mon jardinier aussi, rétorque la propriétaire un peu agacée.
Dans une dernière tentative pour persuader son interlocutrice, l’adolescent lance : – je suis rapide, jamais en retard et mes tarifs sont imbattables !
Désolée, mais le prix de mon jardinier est également très compétitif, répond la femme avant de raccrocher.

Mon garçon, je crois bien que tu viens de perdre une cliente, dit le patron. – Bien sûr que non, c’est moi son jardinier ! J’ai fait cela seulement pour savoir si elle est vraiment satisfaite de mes services.

Et nous ? Sommes nous aussi courageux que ce petit jardinier quand il s’agit de savoir si nous pouvons faire davantage pour ceux que nous aimons ? Quel serait le résultat si nous cherchions à connaître le degré de satisfaction de nos proches ? Notre femme, nos amis, nos enfants nous demanderaient peut être de nettoyer un peu le jardin de nos sentiments. Il suffirait d’arracher quelques mauvaises herbes, de ne pas faire pousser les soucis pour laisse réclater les couleurs des plus belles fleurs, celles des joies, des moments doux… Le risque et l’effort en valent la peine : on se sent toujours mieux dans un jardin bien entretenu…

« La satisfaction intérieure est env érité ce que nous pouvons espérer de plus grand. » Spinoza

Sa femme venait de mourir et le pasteur veut lui parler…

Sa femme venait de décéderaprès un mariage long et paisible.
Elle avait l’habitude d’aller souvent à l’église.
Deux mois après son décès, le veuf reçoit un appel du pasteur.
« J’aimerais vous rencontrer pour vous parler d’un sujet sensible concernant votre femme »
« De quoi s’agit-il, mon père? »  »
Je ne peux malheureusement pas évoquer ce sujet au téléphone,mon fils.
Rassurez-vous il ne s’agit de rien de grave.
« Le veuf attend donc avec curiosité – et un peu d’anxiété quand même – la visite dupasteur.
Cet après-midi, le pasteur arrive et après avoir accepté avec reconnaissance un café, il explique:
« Votre femme était une femme très pieuse, très dévouée au service de notre église.
Juste avant qu’elle nous quitte- paix à son âme – elle m’a promis qu’elle nous ferait don d’une de ses maisons.
Et comme je sais que vous avez toujours été un très bon mari, je suis certain que vous souhaiterez honorer la parole de votre femme.
Elle est malheureusement décédée quelques jours avant de finir de remplir les documents dedonation à notre église.
« Puis le pasteur se tait,attendant la réaction du veuf.
Le veuf prend une gorgée decafé, puis répond: « Je suis conscient que ma femme était très croyante, comme je le suis moi-même.
« Il fait une pause et continue: « Par conséquent, je vais obéirà la volonté de Dieu: il a voulu que ma femme nous quitte AVANTd’avoir signé ces papiers, je me plierai donc à sa volonté.
 » (Nom), les opinions sont comme des nez. Chacun a le sien,parfois nous pensons qu’il est LA vérité, mais ce n’est qu’une opinion…
Et le fait d’y mêler nos croyances n’y change rien.
La vérité est illusoire, chacun porte en lui la sienne, et, comme le disait le chercheur John Lilly: « Dans le monde de notre esprit, tout ce que l’on croit vrai…
EST vrai, ou le devient.
 » Souvent nous tenons plus à nos opinions qu’à l’amitié ou l’amour qui nous unit à un autre être -et nous laissons nos opinions détruire la relation.
Nos opinions ne sont pas nous.
Elles sont le fruit de notre éducation, de nos préjugés, de l’influence des autres, et de mille autres facteurs qui les rendent relatives et sujettes à caution.

Savez-vous nager?‏

Gygès est un jeune passeur. Un jour, sans le savoir, il embarque sur son frêle bateau un célèbre rhéteur nommé Archiloos.
En cours de route, ce dernier lui demande :
– Connais-tu la science du langage, l’art de persuader ?
– Non, pas du tout. répond Gygès
– Eh bien, permets-moi de te dire, jeune inculte, que tu as perdu la moitié de ta vie ! réplique le savant, en jetant sa tunique sur ses épaules en un geste de profond dédain.
La traversée devait durer une demi-journée. Mais au bout de 2 heures, les nuages noirs s’amoncèlent et le vent se met à souffler. Entre 2 grandes vagues, juste  avant de sombrer, le jeune Gygès demande à son passager :
– Savez-vous nager ?
– Non, par Zeus ! répond le rhéteur terrifié
– Eh bien, permettez-moi de vous dire que vous avez perdu toute votre vie !
Il dit et plonge dans l’onde glacée.

A quoi sert une connaissance si on ne peut l’appliquer à la réalité ?
En fait, aucun savoir n’est complètement vain, même la science du langage dont parle Archiloos.                                                                                                                                        Car dans certaines circonstances, il peut être important de savoir persuader son auditeur.
Aucune connaissance n’est moins bonne qu’une autre. C’est le contexte qui lui fait prendre tout son sens.
Ne négligez pas ce qui peut vous être simplement utile.                                                                                                                                                                                                                        Qui sait, cela vous sauvera peut être la vie…

« Si l’on n’imprimait que l’utile, il y aurait 100 fois moins de livres. » Voltaire

La naissance d’UCILLIA

Je vous présente UCILLIA née le 30 avril 2010 à 12h30 pesant 2,250kg et mesurant 46,5cm.

Elle est le fruit de notre amour, de l’envie de recommencer notre relation sur de bonne base, l’envie de donner la chance à une autre vie de profiter et de connaître notre famille.

David

Une vie grandit !!!

Comme on peut dire dans certaines situations, aprés la pluie, le bon temps.

Aprés beaucoup d’expérience, une autre nous attends…

Nous venons d’apprendre hier que Moi, Tulia, et ma chère et tendre allont partager notre grande maison avec une nouvelle petite âme qui grandit dans la plus belle enveloppe qu’elle aurait pu choisir pour son évolution…..

Et oui, il n’a que 2  à 3 semaines, bien trop petit encore pour se montrer, mais cette nouvelle nous rends déjà heureux !!!!

C’est pour moi le signe que j’attendais pour enfin voir la fin du tunnel, les projets sont en bonne voie, je dirai plutôt que notre pensée créative est puissante, malgrer les gens qui nous entoure (manipulateur et autres). C’est tout simplement la preuve que nous avons respectivement repris notre place moi et petite miss bichette et que notre osmose est plus puissante encore qu’aupparavant. On nous appelait les inséparables, maintenant comment vont-ils nous appeler…..

De toute manière on s’en fou hi hi hi, nous serons bientôt une grande famille unie comme nous le voulons, qui s’assemble se ressemble, je le vois encore avec tout ce que je lis. Les petits esprits attire les petits esprits, les personnes se cherchant attirent les personnes ayant un problème de personnalité la preuve nous en avons fait les frais dans certains moment présent, c’est pour cela que nous avons eu l’occasion de faire l’expérience de manipulations diverses étant donner que nous n’aviont jamais fait cette expérience… Pas désagréable pour autant car un tri dans les pseudos amis c’est fait. J’ai d’ailleur fait la rencontre du parrain de notre nouvelle enfant, c’est tôt mais cela c’est fait tout seul. Une amitier s’est développer et cette nouvelle fait que j’ai proposer, il a accepter comme il dit « c’est avec honneur … » car il connait a manière de voir l’amitier que nous avons d’ailleur en commun, horrifier de notre expérience amical (sportive et pervers pour miss) vécu dans notre couple depuis 3 ans.

Les choses s’arrangent parfaitement, et je n’ai plus a me soucier de ce qui se passe de l’autre côté, de temps en temps notre conscience nous dit d’attendre le moment voulu afin d’agir, moi je laisse la vie me donnait l’occasion de remettre les pendules à l’heure.

Il y a des signes qui nous disent ou qui peuvent faire penser que nous sommes encore la, oui je suis encore la !!!! je serai toujours la, moi et mes amis afin de veiller a ce que la pendule se remettre a battre comme elle doit, et biensur de remettre la pareille. Ce n’est plus à moi de dormir et veillant, en croyant que…. ect ect

Aux autres maintenant de ne plus dormir sur les oreilles, cela peut venir de plusieurs côtés la vie fera que….

 

Merci à la vie pour la venue de notre bébé, les lettres suivantes donneront l’effet d’un miroir refflétant les pensées créative que certains ont eu à notre egard, les gens m’ayant fait du mal auront au centuple se qu’ils ont semer !!!!

 

junior1975