Ton corps sait

Ton corps sait

Commence dès à présent à te faire confiance, et ton corps trouvera beauté, santé et force. Cesse de lutter et abandonne-toi aux besoins de ton corps. Ton intuiton te dira quelle nourriture absorber. Elle peut t’orienter vers la pratique intensive d’exercices physiques, auquel cas tu en éprouveras du plaisirs, ou bien te recommander un rythme plus lent ou le repos. Ou encore de passer la journée au lit ou te lever de trés bonne heure. Il n’existe aucune régle fixe. Ton corps sait exactement et parfaitement ce qui lui convient le mieux.

Maintenant, je m’abandonne aux besoins de mon corps

Il faut beaucoup d’entrainement

Il faut beaucoup d’entrainement

Tu dois te rééduquer pour écouter et croire en tes vérités reçues grâce à ton intuition. Il faut apprendre à agir sur ces sentiments, même si tout d’abord cette entreprise paraît périlleuse et effrayante, car, là, tu ne joues plus la sécurité comme lorsque tu faisais ce que tu « devais », faisant plaisir aux autres, observant les règles ou te référant à une autorité extérieure.

Apprendre à faire confiance à ton intuition, c’est une forme d’art, et, comme tout art, celui-ci requiert beaucoup d’entraînement pour atteindre la perfection. Il faut être prêt à commetre des « erreurs », à essayer et à échouer, puis la fois suivante à renouveler différemment les tentatives. Si tu recules par crainte d’avoir tort, une vie entière ne suffirait pas à cet apprentissage.

J’apprends à faire confiance à mon intuition.

A l’écoute du dialogue intérieur

A l’écoute du dialogue intérieur 

Quiconque a pratiqué la méditation sait conbien il est difficile d’apaiser le « bavardage mental » afin de pouvoir communiquer avec l’esprit intuitif, avisé et plus profond. Un excercice traditionnel de méditation consiste tout simplement à observer le dialogue intérieur le plus objectivement possible. Cette expérience, trés révélatrice, te permet de prendre conscience des différentes pensées qui peuplent habituellement ton esprit. La plupart des ces pensées sont le fruit d’une programmation acquise il y a longtemps, mais qui continue à t’influencer. Dès que tu as identifié ces schémas de pensée, tu peux entreprendre de changer les anciennes habitudes. Tu es en mesure de reconnaître la différence ente ton « bavardage mental » habituelle, limitatif, et la voix de ton guide intérieur.

Je prête attention aux pensées qui m’habitent. 

De Shakti Gawain

15 Octobre

Ecoute-toi

Quand tu te sens attiré par quelqu’un, tu redoutes ses jugements et ses attentes. Tu laisses ton énergie s’enfuir. Au lieu de te fier à ton intuition et de t’exprimer directement, souvent tu installes ta confiance dans un jeu de rôles et de règles de comportement. Tu deviens anxieux, tu penses: « si je dis ceci, il (ou elle) ne sera pas content. » Essaie de dire exactement ce que tu penses. autorise-toi à agir selon tes désirs de l’instant, et non selon les supposées attentes des autres. Sois honnête envers toi-même. Ainsi, tu apprendras à  avoir confiance en toi et à trouver une véritable intimité avec les autres.

Je me fais confiance.

17 juin

Ecoute

C’est par l’écoute que votre esprit atteindra la foi et le dévouement, que vous deviendrez capable d’entretenir la joie et d’atteindre l’équilibre. C’est à travers l’écoute que vous développez la sagesse et repoussez l’ignorance. Par conséquen, cela vaut la peine de s’impliquer dans l’écoute, même si cela doit vous couter la vie. L’écoute est comme une torche qui chasse l’obscurité de l’ignorance. Et si vous êtes capable d’enrichir en permanence votre mental par l’écoute, personne ne pourra vous voler cette richesse. C’est la richesse suprême.

Celui qui écoute

S’il y a des forts c’est forcément qu’il y a des faibles. Un meneur n’est rien sans ses « suiveurs »!L’Homme ignore les conséquences de ses « actes » ou « paroles » car il n’en est pas maître; tout dépend de celui qui l’écoute!!Chaque personne est différente; par sa culture, par son éducation, par ses expériences, par ses attraction ou influences sexuelles, … donc a sa propre sensibilité et réagit aux paroles et attitudes d’autrui à sa propre manière sans que celui ci puisse à coup sûr prévoir la réaction à son acte ou à sa parole. La réaction établie, sujette chez une tierce personne une autre réaction et ainsi de suite … c’est de cette chaine (la conséquence) qu’on n’est pas maître. Exemple tout bête; Une plaisanterie qui est prise au sérieux par un interlocuteur et celui ci s’en plein à une tierce personne qui donne son avis -> son avis est perçu et interprété par une 4ième personne qui rapporte et … . C’est par expérience que l’Homme peut étudier les conséquences possible et probables de ces « actes et paroles » mais les vrais conséquences restent tributaires des autres et du temps (du monde).

En ce qui concerne la responsabilité du meneur à celui qui écoute et qui réagit ; c’est de choisir son public. On ne parle pas avec la même influence à différent groupes de personnes, … .
Ce sont les expériences sur l’autorité qui me permettent de dire ceci.
C’est le « malin » qui connait son influence sur son « public » qui devient responsable sur le comportement de celui ci.

Oui la responsabilité est mesurable et inévitable mais le poids n’est pas prévisible.

Hercule