Zen le 8 Mai

Gérer ses émotions

Faire glisser un brin d’herbe dans le creux du bras suffit pour se faire sourire… Si vous avez l’humeur morose, mettez-vous debout, bien planté sur vos pieds, respirez profondément, levez très légèrement les bras et faites glisser vos pensées négatives jusqu’au bout de vos doigts. Vous retrouverez le sourire.

Revers

Assis au coeur de mon jardin
Recouvert non pas de satin
Mais d’un sublime drap d’étoiles
Aussi doux et léger qu’un voile
Je me rappelle d’un être
Qui de moi ne peut disparaître
Je l’eus appelé mon ange
Mais comme la longueur de sa frange
Certaines choses ont changé
Le sable fin s’est écoulé
Bercé par la musique des vagues
Le temps a changé de bague
Restent en moi des souvenirs
Qui ne peuvent se mourir
La blanche couleur de la lune
Fait à ma mémoire fortune
De l’auréole de ses yeux
Noyés de ce même bleu
Que ce ciel où reposent
Comme des pétales de roses
Filante, une à une tombée
De cet éphémère rosier
Les étoiles de notre histoire
Cet enfant de la nature
A parfumé ma jeunesse
Et tel une douce caresse
M’a fait connaître un jour
Un délicieux premier amour
En moi se meurt une tristesse
Qui ne jamais me délaisse
Et comme une douce caresse
Me rappelle sans cesse ma détresse
Comme toujours je broie du noir
Et comme jamais mon désespoir
Empêche à mes yeux de voir
Derrière ce lugubre miroir
J’ai envie de mettre fin
A ce malheur assassin
Pour pouvoir ainsi enfin
Rejoindre mes amis les défunts
J’ai envie de liberté
Mais aussi d’être enfermé
Dans une pièce sombre et noire
Qui me redonnerait de l’espoir