La pratique de la compassion n’est pas idéaliste

La pratique de la compassion n’est pas idéaliste; elle est le chemin le plus efficace pour assumer au meiux les intérêts des autres et les nôtres. Plus nous nous impliquons dans cette interdépendance, plus il est de notre intérêt d’assumer le bien-être des autres.

Publicités

L’antidote à la haine

MEDITATION
 
L’antidote à la haine est la méditation sur l’amour.  Pour vaincre l’attachement, nous devons travailler sur les skandhas, ou « agrégats ».  Pour contrarier l’ignorance, nous devons nous concentrer sur le mouvement du souffle et l’interdépendance.  La racine de l’agitation de l’esprit est l’ignorance, qui nous empêche de voir la nature véritable des choses.  L’esprit est ramené sous contrôle par la purification de notre fausse perception de la réalité.  Tel est l’enseignement du Bouddha.  C’est par l’entraînement de l’esprit que nous pouvons transformer les conditions dans lesquelles nous agissons, parlons et pensons.

responsabilité universelle

RESPONSABILITE
Nous savons que mener une guerre nucléaire aujourd’hui, par exemple, serait une forme de suicide ; ou que polluer l’air ou les océans pour obtenir des avantages à court terme nous conduirait à détruire les fondements de notre survie.  A mesure que les individus et les nations deviennent de plus en plus interdépendants, nous n’avons pas d’autre choix que de développer ce que j’appelle un sens de « responsabilité universelle ».