Le désir d’apporter le bien-être

Le désir d’apporter le bien-être aux autres peut, bien-sûr, signifier les soulager de leurs douleurs et de leurs souffrances physiques immédiates,mais cela va plus loin. C’est aussi aider les autres à atteindre la libération. Nous devons pour cela commencer par une compréhension exacte de la « libération ». Elle est liée à la compréhesion du vide, parce que le nirvana tel que les enseignements bouddhistes le définissent doit être compris en tant que vide. Ainsi, d’aprés le bouddhisme, sans compréhension du vide il n’est pas réellement possible de comprendre ce qu’est la vraie libération : et sans cela, l’aspiration à atteindre la libération ne pourra jamais s’accomplir.

Publicités

Qu’est ce le nirvana ?

Qu’est ce le nirvana, cet état de paix ? Quand bien même nous ne souhaitons pas souffrir, nous en faisons l’expérience parce que nos esprits sont sous l’emprise d’émotions aliénantes. En raison de cette indiscipline, nous accumulons les actions négatives. l’indiscipline de l’esprit est donc la cause de la souffrance. Si l’on peut éliminer les causes donnant naissance aux émotions pertubatrices, on atteindra la cessation de la souffrance, cet état de bonheur authentique et durable appelé nirvana ou libération.

Le sentier de la libération

Réincarnation

Pour nous libérer de l’océan de souffrance, nous devrions commencer à étudier et pratiquer le sentier de la libération. Nous pouvons espérer obtenir un résultat après quelques années mais, à vrai dire, nous devrions plutôt envisager de continuer notre entrainement pendant de nombreuses vies. Dans chacune de ces vies, nous allons avoir besoin d’un support adéquat pour notre pratique, à savoir un corps humain, sans lequel il sera impossible de faire le moindre progrès. La première étape sur cette trajectoire, par conséquent, est d’assurer une bonne renaissance humaine.

Laisser libre cours à ses sentiments

Laisser libre cours à ses sentiments

Accepter tes sentiments, c’est te donner franchement les moyens de devenir un canal créatif. Si tu ne laisses pas libre cours à tes sentiments, ton canal se bloquera. Si tu as accumulé quantité d’émotions refoulées, inexprimées, tu as en toi autant de voix blessées, effrayées et en colère qui rendent difficile l’écoute de la voix plus subtile de ton intuition. Trouve un endroit tranquille, seul, avec un thérapeute ou un groupe de soutien, et permets à tes sentiments intérieurs de s’exprimer, par les mots, les sons et/ou les gestes.

Je permets à mes sentiments de s’exprimer et d’être libérés.

Libération par la compréhension du vide.

« Libération »:
« Le désir d’apporter le bien-être aux autres peut, bien sûr, signifier les soulager de leurs douleurs et de leurs souffrances physiques immédiates, mais cela va plus loin. c’est aussi aider les autres à atteindre la libération. Nous devons pour cela commencer par une compréhension du vide, parce que le nirvana tel que les enseignements bouddhistes le définissent doit être compris en tant que vide. Ainsi, d’après le bouddhisme, sans compréhension du vide il n’est pas réellement possible de comprendre ce qu’est la vraie libération: et sans cela, l’aspiration à atteindre la libération ne pourra jamais s’accomplir. »

Le Dalaï-Lama

13 Octobre

Un lieu d’innocence

Quand tu te libères des règles, des limitations et des révoltes entremêlées dans ton mental, tu découvres ton propre flux sexuel naturel. Ainsi, tu entraînes ta sexualité vers un lieu d’innocence. Tu ressens la pureté de ton énergie, c’est l’énergie de l’univers circulant en toi. Tu commences à être en confiance et à éprouver ton énergie sexuelle sans l’influence d’idées préconçues. Cela te libérera et te rendra ta spontanéité.

Je suis innocent et spontané.

8 août

Libération

Le désir d’apporter le ben-être aux autres peut, biensûr, signifier les soulager de leurs doleurs et de leurs souffrances physiques immédiates, mais cela va plus loin. C’est aussi aider les autres à atteindre la libération. Nous devons  pour cela commencer par une compréhension exacte de la « libération ». Elle est liée à la compréhension du vide, parce que le nirvana tel que les enseignements bouddhistes le définissent doit-être compris en tant que vide. Ainsi, d’aprés le bouddhisme, sans compréhension du vide il n’est pas réellement possible de comprendre ce qu’est la vrai libération : sans cela, l’aspiration à atteindre la libération ne pourra jamais s’accomplir.