Livre II : Pensée IV, V, VI, VII

IV. – Rappelle-toi depuis combien de temps tu remets à plus tard et combien de fois, ayant reçu des Dieux des occasions de t’acquitter, tu ne les as pas mises à profit. Mais il faut enfin, dès maintenant, que tu sentes de quel monde tu fais partie, et de quel être, régisseur du monde, tu es une émanation, et qu’un temps limité te circonscrit. Si tu n’en profites pas, pour accéder à la sérénité, ce moment passera ; tu passeras aussi, et jamais plus il ne reviendra.

V. – A tout moment, songe avec gravité, en Romain et en mâle, à faire ce que tu as en mains, avec une stricte et simple dignité, avec amour, indépendance et justice, et à donner congé à toutes les autres pensées. Tu le leur donneras, si tu accomplis chaque action comme étant la dernière de ta vie, la tenant à l’écart de toute irréflexion, de toute aversion passionnée qui t’arracherait à l’empire de la raison, de toute feinte, de tout égoïsme et de tout ressentiment à l’égard du destin. Tu vois combien sont peu nombreux les préceptes dont il faut se rendre maître pour pouvoir vivre d’une vie paisible et passée dans la crainte des Dieux, car les Dieux ne réclameront rien de plus à qui les observe.

VI. – Injurie-toi, injurie-toi, ô mon âme ! Tu n’auras plus l’occasion de t’honorer toi-même. Brève, en effet, est la vie pour chacun. La tienne est presque achevée, et tu n’as pas de respect pour toi-même, car tu mets ton bonheur dans les âmes des autres.

VII. – Les accidents du dehors te distraient-ils ? Donne-toi le loisir d’apprendre quelque bonne vérité, et cesse de te laisser emporter par le tourbillon. Évite aussi désormais cet autre égarement. Insensés, en effet, sont ceux qui, à force d’agir, sont fatigués par la vie, et n’ont pas un but où diriger tout leur élan et, tout à la fois, leur pensée tout entière.

Notre journée

Il faut absolument développer notre volonté de donner  un sens à notre journée, car cette précieuse forme humaine n’a de sens que par rapport au potentiel qu’elle contient.

Zen le 8 Avril

Vivre zen

Prenez l’habitude de traquer les pensées automatiques telles que:

  • “Je ferai ça après”
  • “Je ne peux pas maintenant”
  • “On verra plus tard”

Eliminez-les progressivement: cela vous permettra de commencer à vivre dans le moment présent.

Laisse-toi porter par le flux du moment

Laisse-toi porter par le flux du moment

Poursuis ton travail selon le procédé des affirmations et des visualisations jusqu’à ce que tu atteignes ton but ou bien jusqu’à ce que tu n’en éprouves plus le désir. Si ton intérêt décroît, peut-être est-il temps pour toi de réviser ta position. Si tu modifies un objectif, prends-en bien conscience. Cela te permettra d’éviter des sentiments de confusion ou d’échec, alors que tu as simplement changé. Sois prêt à te laisser porter par le flux du moment. Il est plus facile d’avoir des désirs précis si tu es prêt à changer au fur et à mesure que ta vie se transforme.

Je change avec le flux de la vie.