L’action de la pensée Créative

Bonjour à tout les lecteurs,

Voici un peu de nos nouvelles, pourquoi ce titre vous me demanderez …

Tout simplement car l’action de ma pensée créative et créatrice est en pleine action. Les 1er effet s’en font sentir hihihihihi, les pauvres… Reste encore un petit être à qui … hummmm quand on dit que l’on recolte ce que l’on seme, il va s’en dire qu’il va sentir les effet et franchement comme il le faut.

Car ma pensée créatrice a été très demandeuse pour sa personne, la vie m’a appris que les plus grosses leçons ne se donne par le toucher mais par une force que peu de personne connaissent…. LA FORCE CREATRICE mon ami…. hahahahahaha merci en tout cas pour tout.

On dit aussi que de parlée des gens qui nous ont fait souffir, c’est les faire exister, et bien exite mais plus pour longtemps.

je dois quand même remercie la vie, pour la naissance de mes 3 enfants et nous sommes en phase d’adoption, mais surement pas un pareille à toi ….

J’aime la vie tel quel est profite bien des moments présent comme j’ai profiter en mon temps…

Voilà je vous reviendrai certainement bientôt ben oui il y a une suite hun….

le petit david alias ledieugreczeus

Publicités

Lutter contre l’égoïsme

CHaque religion, quel que soit son point de vue philosophique, enseigne en premier lieu à lutter contre notre égoïsme et à servir les autres.
Malheureusement, parfois, au nom de la religion, des gens se battent au lieu de résoudre les problèmes. Tous les pratiquants devraient comprendre que chaque tradition religieuse revêt une immense valeur intrinsèque car elle permet d’atteindre une santé mentale et spirituelle.

Amour et religion

Chaque religion dans le monde a les mêmes idéaux d’amour, le même désir d’atteindre une grande humanité par le biais d’une pratique spirituelle, et le même souhait de voir ses adeptes devenir de meilleurs êtres humains.
L’objectif communs de tous ces préceptes moraux révéles par les grands maîtres de l’humanité est la générosité.
Toutes les religions s’acordent sur la nécessité de contrôler l’esprit indiscipliné qui abrite l’égoïsme et les racines de tout problème.
Et chacune, à sa manière, enseigne un chemin menant à un état spirituel paisible, discipliné, éthique et sage, aidant les êtres vivants à éviter la misère et à vivre heureux.
Pour ces raisons, j’ai toujours pensé que totues les religions, fondamentalement, ont le même message.

Philosophie et religion

Il y a beaucoup de philosophies différentes. Le bouddhisme, le jaïnisme ne reconnaissent pas un Dieu créateur. Pour nombre d’autres religions, au contraire, la philosophie fondamentale est la croyance en Dieu. Il y a là une grande différence.
Dans ces « religion sans Dieu », deux des philosophies sont fondées sur la théorie du moi indépendant, de l’âme indépendante et permanente.
Le bouddhisme ne reconnaissent pas cela non plus. Mais le but initial de ces différents enseignements est de servir et aider l’humanité, d’essayer de créer la paix intérieure et, à travers cela, d’établir la paix au sein de la communauté humaine.

Pratiquer la religion correctement

Si nous pratiquons la religion correctement et sincèrement, elle devient intérieure à nos coeur.
L’essence de totue religion réside dans un coeur bon.
Je dis parfois que l’amour et la compassion constituent une religion universelle.
C’est ma religion. Une philosophie compliquée génère d’avantage d’ennuis et de problèmes.
Si les philosophies sophistiquées sont utiles pour votre coeur, alors trés bien : utilisez-les pleinement.
Si, en revanche, ces systèmes deviennent un obstacle pour parvenir à un coeur bon, alors il vaut mieux les abandonner.

Le véritable but de la religion

Le véritable but de la religion est d’amener chacun à se contrôler soi-même, et non à critiquer les autres. En effect, il vaut mieux nous critiquer nous-mêmes.
Qu’est ce que je fais pour tempérer ma colére, ma haine, ma fierté, ma jalousie ? C’est ce que nous devons nous demander en permanence.

Donner un sens à notre journée

Il faut absolument développer notre volonté de donner un sens à notre journée – car cette précieuse forme humaine n’a de sens que part rapport au potentiel qu’elle contient.