Sachez oublier

Enfin, et ainsi que vous l’avons indiqué, il faut savoir oublier.

Or, fait curieux et en apparence contradictoire, pour oublier volontairement

un souvenir, il faut y penser fortement pendant quelques instants.

De sorte que l’on chassera facilement de son esprit une idée obsédante en la

précisant par écrit ou en la traduisant par un schéma. Après quoi vous brûlerez le

papier ou vous le jetterez au panier.

Sir Winston Churchill conseillait d’employer un procédé de ce genre pour se

libérer de ses soucis. « Lorsque, disait-il, vous vous sentez oppressé sans savoir au

juste pourquoi, dressez la liste de toutes les causes éventuelles de soucis que vous

pouvez avoir. Une fois posés sur le papier, ces problèmes s’abordent plus facilement.

Celui-ci ne mûrira pas avant six mois, vous dites-vous; je connais la solution de

celui-là; cet autre est vraiment le seul qui exige une réponse urgente et je vais m’y

atteler sur-le-champ. Dès l’instant où vous divisez la masse de vos tracas en autant de

cas précis et concrets, vous en devenez maître. La seule chose à laquelle l’esprit

humain ne peut se résigner est le mystère. »

Vous pouvez vous référer aux exercices de « Comment vous débarrasser de

vos soucis et de vos pensées négatives par la Méthode Vittoz », publiés par le Club-

Positif, (www.club-positif.com) pour vous perfectionner dans ce domaine.

Publicités