Quelques conseils pratiques pour bien dormir

La chambre

– Aérez bien votre chambre: il est primordial de renouveler l’air ambiant avant de se coucher. -Changer de literie si nécessaire: optez pour un matelas ferme et un oreiller ergonomique. – Ne laissez pas d’appareil électrique en veille dans votre chambre.

 

L’alimentation du soir

-Evitez les aliments difficiles à digérer et les mets épicés. -Privilégiez les dîners à base de glucides lents(pâtes, riz…) et prenez un carré de chocolat en dessert, afin que votre cerveau puisse produire de la sérotonine, un neurotransmetteur qui permet de réguler le sommeil. -Aidez votre endormissement et calmez votre nervosité en buvant une infusion de plantes (aubépine, passiflore, valériane, verveine, tilleul, houblon ou orange amère) une heure avant de vous coucher.

 

Le contexte favorable

-Prenez au minimum un quart d’heure avant de vous coucher pour vous relaxer et ôter de votre cerveau toutes les images négatives de la journée: lisez, respirez, visualisez des images positives… -Coupez-vous du bruit, au besoin par des bouchons d’oreille, ou utilisez le pouvoir apaisant de la musique douce. -Prenez le train du sommeil en marche dès qu’il arrive sinon vous êtes condamné à attendre le prochin cycle de sommeil.

 

Ce qu’il ne faut pas faire

-Regarder la télévision avant de se coucher: le défilé imposé des images entretien l’activité du cerveau et ne favorise pas l’endormissement. – Prendre un bain chaud: au contraire, l’organisme se refroidit naturellement lorsque le sommeil s’en empare, il faut donc aller dans son sens. -Manger trop de sucre ou boire de l’alcool, du café ou du thé car ce sont des excitants.

Publicités

Détendez votre mental en focalisant votre esprit sur les différentes parties de votre corps

Si la prise de conscience de votre corps et l’écoute des signaux qu’il vous envoie ne suffit pas à vous apaiser, c’est que votre mental est en état de stress. Vous pouvez alors apprendre à le détendre à l’aide d’un exercice de relaxation mentale très efficace à pratiquer tous les soirs, au moment du coucher. Il s’agit encore de faire appel à votre corps, mais cette fois-ci en rétablissant le lien entre votre corps et votre esprit.

« Sans âme, le corps n’aurait pas de sentiments; et sans le corps, l’âme n’aurait pas de sensation. » Antoine Rivarol

Installez-voous confortablement dans votre lit, alloongé sur le dos, fermez les yeux et concentrez votre esprit sur vos pieds: vous prendrez alors progressivement conscience de vos pieds, vous sentirez une légère chaleur les envahir, vous les sentirez se détendre, dites-vous alors « mes pieds sont bien détendus ». Recommencez la même opération en focalisant vos pensées sur vos chevilles et ainsi de suite sur toutes les parties de votre corps en remontant jusqu’au sommet du crâne: mollets, genoux, cuisses, bassin, ventre, poitrine, épaules, bras, mains, cou, tête… et vous verrez que vous n’arriverez peut-être pas jusqu’à la tête parce que vous aurez rencontré le sommeil en chemin! Si vous pratiquer cet exercice quotidiennement, vous constaterez que vous progressez de jour en jour et que vous vous endormirez de plus en plus rapidement chaque soir. Si d’aventure votre esprit venait à divaguer pendant l’exercice, cela n’aurait rien d’inquiétant: il est difficile de se concentrer parfaitement dès le premier essai si vous n’avez jamais pratiqué ce type d’exercice. Ne vous découragez pas, recommencez à zéro, jusqu’à ce que vous y parveniez sereinement. Cet exercice de relaxation mentale est également très efficace pour se rendormir en pleine nuit et lutter contre l’éveil nocturne.

Pour trouver le sommeil

« C’est sans doute l’existence de notre corps, semblable pour nous à un vase où notre spiritualité serait enclose, qui nous induit à supposer que tous nos biens intérieurs, nos joies passées, toutes nos douleurs sont perpétuellement en notre possession. » Marcel Proust

Les philosophies et méthodes de soins orientales (zen, chinoises et ayurvédiques) ont cette particularité de ne pas séparer l’âme et le corps, de considérer l’être humain dans son entier, comme une entité une et indivisible. Les sociétés occidentales, au contraire, ont toujours eu tendance à séparer l’âme et le corps et, par habitude ou réflexe social, nous continuons à les considérer indépendamment et à négliger leur réciprocité : lorsque notre corps nous fait mal, nous oublons que la source de cette souffrance peut être liée à notre état mental; de même, lorsque notre esprit est embrouillé, nous oublions que le corps peut nous aider à lui faire retrouver sa sérénité.

« Je suis corps tout entier et rien d’autre. L’äme n’est qu’un mot désignant une parcelle du corps. » Friedrich Nietzsche

Les premières pensées pratiques et d’utilité immédiate que ce « guide » vous propose visent à vous aider à trouver le sommeil à travers trois méthodes simples qui ont pour dessein de réconcilier le corps et l’esprit: apprendre à écouter son corps, détendre son mental en focalisant son esprit sur les différentes parties de son corps et débrancher la « machine à penser » grâce à la respiration.

La nuit porte conseil

« Il n’est personne qui ne puisse consacrer quelques moments par jour, de temps en temps, quelques journées, à rester au calme pour y voir clair dans sa tête et dans sa façon de percevoir le monde. »  Matthieu Ricard

Qui n’a jamais tenté de concentrer son cerveau sur une pensée positive avant de s’endormir… et constaté la difficulté de la chose!

Accaparé par le rythme effrayant de votre quotidien, inhibé par le stress ambiant, vous ne prenez souvent même plus le temps de vous poser quelques minutes pour … penser! En soutenant tant bien que mal le rythme que la société vous impose, c’est la course permanente… Mais après quoi courez-vous? Avez-vous seulement pris le temps d’y penser? Quelles sont vos véritables aspirations? Vos desseins? Votre philosophie de vie? Autant de questions auxquelles cette catégorie peut vous aider à répondre en vous donnant quelques idées et pistes de réflexions utiles.

Cette catégorie, a un double « but »: vous suggérer quelques conseils pratiques et d’utilité immédiate (pour bien dormir, se lever du bon pied le lendemain …) et vous communiquer quelques pensées philosophiques sur les grands thèmes de notre vie (bonheur, amour, communication… ), ferments d’une réflexion et d’une méditation à plus long terme.

La nuit de sommeil est un précieux conseiller qui permet de prendre la distance nécessaire par rapport aux êtres, aux choses et aux situations. Lorsque votre corps est en sommeil, votre mémoire fait une sélection des données collectées dans la journée, sauve les plus essentielles et se débarrasse des informations inutiles et encombrantes pour que le cerveau soit à nouveau apte à affronter la journée du lendemain. Par cette catégorie « du soir » je vous recommande donc de faire une pause avant la nuit pour guider vos pensées. En emportant nuit après nuit, dans vos rêves, ces pensées du soir, vous avez toutes les chances d’enrichir considérablement votre quotidien et de vivre de façon plus légère et assurée.

(Textes inspirés par « 125 citations à méditer » éditions France Loisirs)