Bonne fête papa… Je t’aime

Hello papa, je te souhaite bonne fête…
Oui bonne fête malgrer que tu n’es plus parmi nous depuis le 17 avril 1985 où la vie a décider de te retirer de ce monde.
Sache que tout les jours et cela depuis cette date, je pense à toi, au moment que j’aurai voulu partager avec toi, de te montrer mes enfants, aussi sabrina ma petite femme qui t’aurai super apprécier.
Papa je t’aime, j’aurai tellement voulu te le dire plein de fois, te serrer ne fut que quelques seconde encore avant que tu parte.
Tu me manque, il manque quelque chose dans ma vie, une seul chose et c’est toi.
J’ai un fils maintenant, je lui ai donner ton prenom afin que tu vive un peu en lui.
Je suis aussi triste que la nuit à 22h15 où j’ai appris ton départ, même plus car le manque à tellement grandi depuis, tant de moment que j’aurai voulu partager.
Biz papa un mot que je n’ai pu dire depuis …
Je t’aime….

1er Décembre

Tu es responsable de ton propre voyage

Quand une personne meurt, elle choisit inconsciemment de quiter son corps physique. Sur un plan physique, elle peut paraître la victime d’un désastre ou d’une maladie mortelle, mais, spirituellement, elle est responsable de son propre voyage. Son esprit sait ce qu’il fait même si le corps le renie. Quand tu commences à croire à cela, tu le ressens par télépathie et cela allège ta peine. Le chagrin devient supportable lorsque tu sais que le moi supérieur d’un être cher choisi cette voie, comme tu le feras toi-même au moment voulu.

Je suis responsable de mon propre voyage.

20 Mai

Donner libre cours à son chagrin

Le chagrin constitue une forme intense de tristesse due à la mort ou à la fin de quelque chose. Il est très important de donner totalement libre cours à ton chagrin et de ne pas le réprimer. Parfois, il dure longtemps ou revient périodiquement pendant une très longue période. Accepte-le et accorde-toi le soutien nécessaire chaque fois que cette peine réapparaît. Paradoxalement, tu ne peux véritablement te libérer de quelque chose ni y mettre un terme si tu n’en acceptes pas le chagrin. Les larmes circulent en toi, te purifient et créent l’espace propice au renouveau.

Quand je vis mon chagrin, je guéris ma tristesse et je crée de la place pour quelque chose de neuf.

13 Avril

Être bon avec soi-même

Si je me sens triste, je pourrai me glisser dans mon lit et pleurer, en prenant le temps de m’aimer fort et de me faire plaisir. Ou bien je pourrai trouver quelqu’un à qui parler et qui m’écoutera simplement jusqu’à ce que je m’épanche et me sente plus léger. Si j’ai trop travaillé, j’apprends à me détacher de mon travail, aussi important soit-il. Je prends le temps de jouer, de prendre un bain chaud ou de lire un roman. Si une personne aimée veut obtenir quelque chose de moi que je ne veux pas donner, j’apprends à dire non avec fermeté mais pourtant avec amour. Je crois qu’il ou elle s’en trouvera mieux que si je dis oui sans le vouloir. Ainsi, quand je dis oui, c’est oui.

Je prends grand soin de moi.