La propre action de chacun

Karma

Selon le bouddhisme, c’est le karma, la propre action de chacun, qui détermine vraiment la renaissance. L’état d’esprit au moment de la mort joue aussi le rôle crucial. Ceux qui sont familiers du bouddhisme doientdéjà savoir qu’il y a une doctrine principale enseignée par le bouddha, apelé « les douzes liens dans la chaine de la création indépendante ». Le deuxième lien dans la caine est le karma. Cependant, la présence du karma seul n’est pas suffisante pour mener à une rennaissance, par conséquent les facterus de conditionnement circonstanciels, tels que les émotions affligeantes et les évenements cognotifs, sont nécessaires. Ce sont le huitième et neuvième liens, l’attachement et la ténacité. Donc, quand l’empreinte karmique est activée par la force des huitième et neuvième lien, alors elle parvient à maturité et devient le dixième lien, le lien du devenir. Ainsi, la nature de la renaissance de chacun dépend fondamentalement des empreintes karmiques et du potentiel de l’être individuel, accumulés non seulement pendant la vie présente mais aussi durant ses vies antèrieures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s