Zen le 14 Mai

Le Bouddha dit que notre souffrance vient de ce que nous ne voyons pas la nature réelle des choses. Essayez donc le plus souvent possible de voir les choses telles qu’elles sont et non comme vous voudriez qu’elles soient …

Publicités

L’auto-création

Esprit

Le bouddhisme est athée en ce sens qu’il ne reconnaît pas un dieu créateur; il s’appuie plutôt sur l’auto-création, considérant que nos actions modèlent chaque situation de notre vie. De ce point de vue, le bouddhisme n’est pas une religion mais une science de l’esprit.

Zen le 16 Avril

“J’ai entendu dire que le bouddhisme est une école de l’illumination. Quelle méthode utilisez-vous? Quelle est votre pratique quotidienne? demanda un jour un sage indien au Bouddha.

-Nous marchons, nous mangeons, nous nous lavons et nous nous asseyons, répondit le Bouddha.

-Mais… tout le monde marche, mange, se lave et s’assied! Qu’y a-t-il de si extraordinaire à cela?

-Sage homme, répondit alors le Bouddha, quand nous marchons, nous sommes conscients que nous marchons. Quand nous mangeons, nous sommes conscients que nous mangeons… Le plus souvent, lorsque les gens marchent, mangent, se lavent ou s’assoient, ils ne sont pas conscient de ce qu’ils sont en train de faire.”

L’antidote à la haine

MEDITATION
 
L’antidote à la haine est la méditation sur l’amour.  Pour vaincre l’attachement, nous devons travailler sur les skandhas, ou « agrégats ».  Pour contrarier l’ignorance, nous devons nous concentrer sur le mouvement du souffle et l’interdépendance.  La racine de l’agitation de l’esprit est l’ignorance, qui nous empêche de voir la nature véritable des choses.  L’esprit est ramené sous contrôle par la purification de notre fausse perception de la réalité.  Tel est l’enseignement du Bouddha.  C’est par l’entraînement de l’esprit que nous pouvons transformer les conditions dans lesquelles nous agissons, parlons et pensons.

Une expérience positive dans la prochaine vie.

REINCARNATION
Des pratiques telles que bouddhicitta apportent automatiquement la tranquillité au moment de la mort.  L’instant de la mort est une période très critique pour l’esprit et, si vous êtes capable d’imposer une dynamique positive à ce moment-là, celle-ci se transformera en une force très puissante pour la continuation d’une expérience positive dans la prochaine vie.

La profonde compassion et la sagesse sont les qualités principales

COMPASSION
La profonde compassion et la sagesse sont les qualités principales du Bouddha.  Même dans les termes les plus quotidiens, plus une personne est intelligente et gagne à être connue, plus elle commande le respect.  De la même façon, plus une personne est compatissante, douce et gentille, plus elle devrait être respectée.  Donc, si vous êtes capable de développer cette intelligence et cet altruisme à leur plus haut niveau, vous êtes vraiment admirable et mérietez d’être respecté.